La série tragique. Elle a commencé Jeudi 22 Janvier 2016 avec l’émission DPDA de David PUJADAS où le futur Académicien Alain FINKIELKRAUT s’est littéralement fait insulté en direct, par une enseignante en anglais issue des minorités, en réalité une idéologue des banlieux, sans aucune réaction notable de quiconque. Cela s’est poursuivi Samedi 23 Janvier 2016 où à Calais, en marge des manifestations des migrants auxquels s’étaient joints les « no borders » de l’ultra gauche, la statue du Général de Gaulle a été taguée avec un slogan sans équivoque « Nik la France », insultant ainsi de la manière la plus forte un symbole majeur de la France, et par là même, la France directement. Aucune réaction officielle du Gouvernement et autres à la hauteur de l’insulte. Cela s’est terminé Dimanche 24 Janvier 2016 durant l’émission Supplément sur Canal +, où la Ministre de l’Education Nationale Najat VALLAUD-BELKACEM est restée sans véritable réponse, “génée”, devant les propos de Sihamedi IDRISS (fiché S), président de l’ONG musulmane Baraka City, d’obédience salafiste, qui ne condamnaient pas directement ni le djihad, ni l’Etat Islamiste. Il a fallu attendre plusieurs jours pour avoir, à l’Assemblée Nationale, une réponse minimaliste de la Ministre …
Le renoncement au quotidien des élites de la France, à commencer par ceux qui gouvernent, c’est cela : la non défense d’une civilisation vieille de 20 siècles qui a beaucoup apporté au Monde et qui ne doit rien ou si peu aux récents ou nouveaux arrivants. En cela, leur trahison est totale et le Tribunal de l’Histoire jugera sans faiblesse leur non assistance à pays en danger, en l’occurrence à la France.

Michel MERCIER
Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie