Où Emmanuel MACRON conduit-il réellement la France ?

Où Emmanuel MACRON conduit-il réellement la France ?

 Bien sûr, il y a le programme de la campagne présidentielle qui conduit la « transformation » qui est, chacun le sait, nécessaire et urgente. Tout est-il clair pour autant ?

Si la « transformation » sociale et économique paraît lisible et compréhensible, qu’en est-il réellement sur l’Europe ? Il y a plusieurs manières de construire l’Europe avec au final des situations très différentes voire opposées pour la France. Quelle solution le Président MACRON va-t-il privilégier ? Ses deux discours sur l’Europe, celui d’Athènes et celui à la Sorbonne en Septembre 2017 indique son souhait « par nécessité » de plus d’intégration dans l’Europe, c’est-à-dire vers plus de fédéralisme et de pouvoir à la Commission et au Parlement européens donc moins de souveraineté pour les Nations dont la France. Si le couple intégration / souveraineté est à l’évidence indispensable, où se situe le bon rapport des deux pour construire l’Europe sans défaire les Nations et la France ?

Dans un autre domaine fondamental pour la France et l’Europe, l’immigration, l’identité et les valeurs, où se situe le Président Emmanuel MACRON ? Difficile à dire mais il faut se rappeler qu’il a pu accéder au 2èm tour de l’élection présidentielle grâce aux voix des banlieues « difficiles », favorisées par son voyage et sa déclaration à Alger sur « le crime contre l’humanité » de la France coloniale (comme pour François HOLLANDE cinq ans auparavant, avec également un voyage à Alger). Cela a été à nouveau la mise en œuvre de la stratégie gagnante de Terra Nova, think tank du PS pour qui la conquête du Pouvoir passait par les immigrés et leurs descendants. Force est de constater que dans les deux dernières élections présidentielles (MACRON 2017 et HOLLANDE 2012), le vote décideur a été celui des immigrés et de leurs descendants, principalement ceux originaires du Magreb qui disposent dans une très grande majorité de la double nationalité. Ainsi, refusant de parler avec force de l’islamisme et de pointer les oppositions de l’Islam même modéré avec la laïcité et les valeurs de la France, le Président paraît vouloir laisser l’immigration sans véritable contrôle ou contreparties, laissant ainsi se développer le multiculturalisme dont une partie importante  refuse l’intégration…

Beaucoup de problèmes difficiles en prévision pour le futur et c’est en cela qu’il faut sans doute considérer qu’il y a, à ce jour, à travers ces non-dits, un risque majeur pour la France.

 Michel MERCIER

Président de l’Union Gaulliste pour la Démocratie

Michel MERCIER

Président de l'U.G.D ( Union Gaulliste pour la Démocratie ). Président Fondateur du mouvement politique LES REPUBLICAINS. Président Fondateur du think tank OBSERVATOIRE DE LA REPUBLIQUE. Secrétaire Fondateur du think tank EVOLUTIONWEB. Membre du Club du 21e Siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *