En ce premier jour de deuil national, rassemblons nous comme Nation et comme Peuple en ayant une pensée respectueuse et fraternelle pour les morts, les blessés et leurs familles, victimes innocentes de cette tuerie du Vendredi 13 Novembre 2015. Désormais, quelque soit les analyses, les pensées et les arrières pensées politiques et politiciennes, il s’agit bien d’un tournant irréversible pour la France, l’Europe et sans doute aussi pour le Monde. Impossible désormais de feindre d’ignorer les faits et les réalités comme elles sont, de les rejeter, de les balayer d’un revers de main pour remettre à plus tard les décisions et les solutions devant être prises.
Il faut “Faire Face” et cela sur toute l’étendue du défi qui nous est imposé par la terreur, non pas par ce que nous qualifions par erreur de “terroristes” mais par des combattants agissant au nom d’un Etat constitué, fondé sur une religion, fût-elle mal interprétée.
Tout d’abord, en premier lieu, il faut bien sûr détruire DAESH, c’est à dire l’Etat Islamique EI en Irak, en Syrie et ailleurs …Cela ne peut se faire qu’au nom de la Communauté Internationale, rassemblée sous le drapeau de l’ONU qui la représente. La France, Membre permanent du Conseil de Sécurité, attaquée sur son sol vendredi soir par un acte de guerre, doit proposer à la tribune de l’ONU une résolution visant à constituer une coalition internationale afin d’anéantir définitivement l’Etat Islamique DAESH. C’est la réponse militaire à cet acte de guerre. Elle ne peut en aucun cas suffire puisque la guerre de l’Etat Islamique – DAESH est aussi et sans doute avant tout une guerre contre notre civilisation et nos valeurs. Leur haine a ses racines dans leur échec à contruire une grande civilisation avancée et humaniste que l’Occident a lui réussi à construire malgré les tragédies de l’Histoire. C’est la haine des perdants.
L’autre réponse indispensable est à l’évidence une réponse politique et morale. La France et l’Europe doivent réaffirmer avec force et sans aucune faiblesse ce que nous sommes et ce que nous avons fait : une Nation et un ensemble de nations aux racines judéo-chrétiennes qui ont construit une grande civilisation humaniste et démocratique malgré toutes les erreurs et les horreurs du nazisme, du fascisme et du communisme au XXèm siècle.
Pour la France, la réponse morale devra être complète sur le fond et mettre fin à des décennies de renoncement larvé et honteux. Les lois mémorielles (partiales) doivent être abolies, la repentance doit cesser avec le réapprentissage complet de l’Histoire de France, sans accommodement avec les demandes ou oppositions des minorités, le français doit être à nouveau enseigné avec ses racines grecques et latines, l’intégration, voire l’assimilation des nouveaux arrivants doit être réaffirmée avec force comme seul principe acceptable et compatible avec la laïcité à travers une politique migratoire repensée et équilibrée, la lutte radicale contre le multiculturalisme, opposé à la République, doit être menée sans tabou.
La France en définitive doit se réapproprier sa nature profonde, revenir dans son sillon historique c’est à dire redevenir la France de l’Histoire.
Des mesures techniques et leurs conséquences directes doivent naturellement s’ajouter à cette réponse : surveillance renforcée, rétentions fermées, expulsions, déchéance nationale des terroristes, tolérance zéro pour les incivilités liées au terrorisme, fermeture des mosquées salafistes, expulsion des imans prêchant la haine de la France et de l’Occident, interdiction et condamnation des chansons et des paroles insultantes pour la France et les Français, notamment de “souche”, reconquête des territoires perdus de la République


C’est à ce prix que la France et les Français mais aussi l’Europe pourront écarter les menaces islamistes et terroristes et reconquérir leur identité séculaire, meilleur gage de leur sécurité et de leur avenir.

Michel MERCIER
Président Fondateur Les Républicains